Xavier Spatafora

Xavier Spatafora

 

Exposition présentée du 21 novembre au 22 décembre 2012

 

Fred DEUX • Sophie De GARAM • Christine BONDUELLE •
Catherine DUCHENE • Denise FERNANDEZ- GRUNDMAN •
Kamel KELIF • Louise LEFORT • Delphine POITEVIN • Alain PUECH •
Georges RINAUDO • Pierre SALVAN • Xavier SPATAFORA

 

Présentation de l’exposition

 

L’exposition Traits….intimes que le musée Arteum accueille fin 2012 prolonge trois expositions précédentes dédiées au dessin: « Noir sur blanc » en 2007, « Traits…confidentiels », en 2008 et « Traits… très particuliers » en 2010. On pourrait glisser un peu vite sur le jeu de mots et n’y voir qu’une allusion aux titres des expositions antérieures si, les artistes que nous avons rencontrés et invités pour cette exposition, n’y avaient tous accordé une attention particulière, à l’exemple de Pierre Salvan qui, nous accueillant chez lui, disait que l’exposition l’intéressait dans la mesure où elle était axée sur le trait, que nous faisons chacun un trait différent, certains dans l’abstraction, d’autres dans la figuration, et que ces travaux là peuvent se mêler et se parler. Xavier Spatafora, nous a quant à lui confié qu’il souhaitait s’approprier la notion d’intimité, et plus encore la notion d’oeuvre intime, parce qu’entrer dans l’intimité du travail de l’artiste, c’est accéder à ses oeuvres en devenir. L’exploration des parcours des artistes contemporains qui dessinent, fera apparaître, la multitude des approches et la singularité des parcours qui empêchent de contenir le dessin dans une définition unique, donnée une fois pour toutes, et surtout plus comme une pratique mineure par rapport à la peinture.

 

Fred Deux

Fred Deux

Nous avons demandé aux onze artistes invités de dessiner ou de sélectionner dans leurs travaux, ceux pour lesquels ils reconnaîtraient de façon plus aiguisée ce que l’on nomme l’intime, une intériorité superlative, ce qui existe au plus profond d’un être et dont un dessin peut témoigner. Il en est des traits du dessin, comme des traits du visage, comme des traits de la personnalité, ils attestent de la diversité de la proposition plastique et des expériences vécues. « Traits… intimes », est un titre au pluriel.
Alain Puech, se consacre depuis 2008 à dessiner chaque jour un autoportrait, explorant l’intimité de l’être à travers les variations des mises en jeu graphiques que le quotidien renouvelle. Le je qui se regarde ainsi, finit par explorer le trait, autant que ses traits. Georges Rinaudo, comme Alain Puech, dessine au quotidien, son univers familier, maison, mobilier, jardin, comme il le voit et il semble le méditer, trait à trait, en le traçant sur le papier.
Lorsque j’interrogeai Denise Fernandez-Grundman, sur l’origine des portraits qu’elle dessine et grave, elle répondit que tous ces visages lui étaient intimes, qu’ils sortaient tous d’elle, de ce qu’elle avait vu, imaginé, et que leur représentation passait à travers sa main, émergeant, pour ainsi dire, de l’enchevêtrement de traits qui les compose, sachant qu’aucun modèle ne pose jamais pour elle. Kamel Khélif travaille à partir du hasard de la tache et de la mémoire, et revient, par le dessin en train de se faire, métaphoriquement, discrètement, à sa propre histoire. Catherine Duchêne, prélève au réel des signes graphiques, qu’elle recompose dans une démarche plus personnelle, expressionniste. Louise Lefort, inspirée par la bande dessinée, travaille en noir et blanc en très grands formats, dessine de mémoire des personnages de son univers intérieur, comme un romancier de roman noir. Ses personnages, campés frontalement, interpellent notre intimité en dévoilant la leur.

 

Denise Fernandez-Grundman, Djoar

Denise Fernandez-Grundman, Djoar

Le dessin contemporain a désormais acquis une finalité en soi. Il retrouve un sens qui lui était premier, donné par l’étymologie, associant « dessin » et « dessein », confondant le geste de dessiner avec l’intention. Il tient aussi bien du geste que de la pensée. Delphine Poitevin intervient au moyen d’une palette graphique sur des photos qui prennent parfois en compte l’espace dans lequel elle vit, son quartier, parfois l’espace où elle montre son dessin; c’est le cas pour cette exposition où il sera projeté sur les murs d’une salle du musée. Son dessin est un geste, il ne procède pas d’une image mentale préformée, mais il émerge, au fil d’une pensée mouvante, pareil à un tissu il se forme progressivement, fibre après fibre, trait à trait.

 

Pierre Salvan

Pierre Salvan

Le dessin contemporain établit de nouveaux rapports entre le mouvement, l’espace et le temps, et le tracé de la ligne, se faisant signe, il s’inscrit sur le support comme une écriture particulière. Pierre Salvan, qui définit son dessin comme une abstraction lyrique, cite Paul Klee : « écrire et dessiner sont identiques en leur fond » ; son trait, c’est la trace, l’évocation, le suggéré, mais non l’imposé. Sophie de Garam explore les matières, superpose les papiers, les encres, les traits. Son dessin est une ligne cursive qui, en courant sur la feuille encercle ou contourne, crée des ligatures entre les signes. Dans le mouvement, il acquiert de l’énergie et du sens dans lequel la poétesse Christine Bonduelle vient écrire son texte, inspiré de la Genèse et d’équations mathématiques, à même le dessin, validant la proposition de Klee. Fred Deux qui est à la fois un dessinateur et un écrivain proche du surréalisme, ami de Klee, a lui aussi étroitement associé la pratique de l’écriture et du dessin. Ses dessins, parfois gravés par sa femme Cécile de Reims, sont peuplés d’êtres fantasmagoriques, étranges figures d’un double hanté par éros et thanatos.

 

Kamel Khélif me disait l’autre jour : « on s’éloigne pour regarder une peinture, on se rapproche pour regarder un dessin. Un dessin, c’est forcément intime, c’est un chuchotement, alors que toutes les peintures sont un cri ! ».

 

Florence Laude
Commissaire associée de l’exposition
(extrait du catalogue de l’exposition)

Retrouvez l’ensemble des entretiens réalisés par Florence Laude et Pierre Vallauri sur http://imagesentete.blogspot.fr

 

Documents à télécharger

Présentation de l’exposition

 

Articles de Presse

La Provence

La Provence

Partager

_______________________________________________________________________________________