Traits..Tres particuliers

Remy Defer, Sans titre

Exposition présentée du 1 juin au 17 juillet 2010

 

Thierry AGNONE • Robert BLANC • Didier BOUSSARIE • Yves BRESC •
Rémy DEFER • Sandra FERRERI • Joël LORAND • Maurice MAILLARD •
Christian MARTIN-GALTIER • Alix PAJ • Alain PUECH • Yannick PAPAILHAU •
Alexandra PELLISSIER • SOREN • Véronique THIERRY-GRENIER

 

Présentation de l’exposition

 

 Le succès remporté par nos précédentes expositions ayant trait au dessin (« Noir sur Blanc » en 2007 et «Traits… confidentiels » en 2008) nous incite à poursuivre cette thématique au point d’imaginer pour l’avenir une biennale -pourquoi pas !- sur cette création spécifique. Récemment sortie de l’ombre par de multiples expositions (parisiennes pour la majorité), le dessin, comme médium plastique, revendique une autonomie au même titre que la peinture ou la sculpture. Cette renaissance et l’intérêt que lui porte un public de plus en plus large sont le signe que tout est dans l’esquisse qui précède le grand oeuvre. Les esquisses ont communément un feu que le tableau n’a pas. C’est le moment de la chaleur de l’artiste… c’est l’âme du peintre qui se répand librement sur la toile. DIDIER

 

Soren, Mademoiselle

Soren, Mademoiselle

Les quatorze artistes sollicités évoluent dans des imaginaires hors du commun qui nous questionnent et nous projettent au plus profond de nous même. Quand ils restent figuratifs, proches d’une réalité quasi photographique, celle-ci est transcendée, comme évaporée, à la fois empreinte d’étrangeté et de noires ténèbres. A nouveau, la variété des mediums mis en oeuvre (crayon gris, crayons de couleur, encre de chine, fusain, pierre noire, rotring,…) engendre une pluralité d’approches par le regard qui voudrait « toucher ». En fait nous sommes « touchés » d’une manière ou d’une autre, l’oeuvre « opère » ; elle nous transporte. 

 

 

 

 

 

 

Yannick Papailhau, Sans titre

Yannick Papailhau, Sans titre

La « particularité » confine encore ici à la «confidentialité», à l’intimité. Une vérité nue sans autre artifice que le trait, le trait d’un « dessin disséminé » au sens d’une semence universelle qui couvre les origines de l’art de tous les temps, écrivais-je dans le précédent catalogue.

 

 

 

 

 

 

  

Robert Blanc

Robert Blanc

Arrêtons là le pouvoir des mots pour laisser place à la force des images. Si ces mots portent en eux quelque chose de descriptif et de définitif, s’ils ferment parfois toute interprétation, à l’inverse les images ouvrent les portes de l’inconscient et réactivent de manière ludique notre présence au monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voudrais pour conclure remercier les artistes qui ont bien voulu une fois de plus s’engager avec ARTEUM et son équipe dans une belle aventure qui consiste à montrer son travail sans autre forme de compensation que le présent catalogue, la médiation qui l’accompagne et l’accueil amical et sincère que leur réservera chaque visiteur.

 

 

Pierre VALLAURI
Commissaire d’exposition

 

Documents à télécharger

Catalogue de l’exposition

 

Articles de Presse

La Provence

Partager

_______________________________________________________________________________________